Du 30 au 31 mai 2014 • Camarinas à Cascais - Jour 1
Camarinas

Les marins peuvent trouver nos traces Maxsea ici

 

Vendredi 30 mai 13:00 à Samedi 31 mai 13:00

 

Les traversées se suivent mais ne se ressemblent pas. Le moussaillon n'aime pas le près ... son côté bavarde est vite calmé mais par contre sous les alizés vent arrière, là rien ne l'arrête ou presque. Elle reprend donc la plume en mer pour vous raconter.
Nous avons quitté Camarinas à 13:00 sous le soleil, mer peu agitée et vent de Nord Est 15 nœuds. Le bateau roule un peu mais cela reste supportable. On croise les chalutiers qui rentrent au port. Nous passons le Cap Finisterre à 17:00. On navigue sous génois seul et encore pas tout déroulé ... pour ceux qui connaissent RIGA on est sous génois trois boules. Le radar fonctionne très bien. Nous avons démonté le radome à Camarinas, vérifié toutes les connexions fil à fil jusqu'à l'écran, nettoyé les connecteurs et tout remonté.
Loul démarre le quart de début de soirée pendant que Nadine digère la soupe et la banane du soir. Un groupe de dauphins  viendra nous accompagner vers 22:00.
Nadine prend son quart à 22:30 sous une lune timide, tellement timide qu'elle se cachera au profit de quelques étoiles. Pas de bateaux si ce n'est loin là bas sur le rail à tribord et nous apercevons les lumières de la côte.
Les quarts s'enchainent, la houle est forte et RIGA roule sans ménagement.
Je rappelle à ceux qui nous croient en vacances qu'ils sont eux en WE et tranquillement installés à rêver devant Thalassa, bien installés dans le fond de leur canapé pendant qu'il y en a qui ne dorment que par quart de trois heures dans un tambour de machine à laver bloqué en balancier... ben non ce ne sont pas que des vacances !!!
Le jour se lève, plus de bateaux c'est WE pour les pêcheurs ?? Tant mieux pour eux et pour nous c'est plus facile en navigation de nuit. 8:00, Je vais quitter mon quart pour retrouver ma bannette bien réchauffée par mon capitaine et nous sommes à la hauteur de Porto, environ 125 milles nautiques depuis le départ.
La matinée n'a pas été simple les vents sont montés jusqu'à 38 noeuds force 7, Loul a roulé le génois et déroulé la trinquette (toute petite voile avant) et mis les bastaques ( deux gros bouts ramenés sur l'arrière pour soulager le mat). La houle est importante par l'arrière du bateau. cela baissera doucement dans la fin de matinée et on réinstallera le génois une boule.
Par contre aujourd'hui c'était sortie de classe pour les bébés dauphins. Tout au long de la journée des dauphins mais surtout des petits essayaient de sortir des grosses vagues autour de RIGA. On apprécie toujours autant même sous mauvais temps les couchers de soleil.

Voilà la première journée terminée, 155 milles en moyenne à 6.5 nœuds avec un max à 9.4.

 

Du 31 mai au 1er juin 2014 • Camarinas à Cascais - Jour 2
Soleil

 

Samedi 31 mai 13:00 à Dimanche 1er juin 13:00

La boucle de la première journée est faite .... nous pensions qu'elle serait plus calme que cela en partant hier midi. Pour une fois que nous trouvons les alizés portugais, ils sont forts, c'est pas de chance. La seule chose positive c'est que cela nous pousse et dans la bonne direction, ça c'est cool.
Loul déroule le génois trois boules (Un bon tiers de la voile)... pas très marins, mais je me comprends. Vous imaginez bien que dans ces conditions le repas sera léger, toujours dans les bols, viande froide, chips et tomate.
Les siestes, lecture, et surveillance de la mer seront nos activités de l'après midi. Quelques bateaux sont aperçus en bordure du rail mais loin de nous gêner et par contre aucun bateau de pêche. Ah si en fin d'après midi un chalutier droit sur nous à environ 100 mètres qui vient chercher ses casiers. le diner sera toujours léger riz chaud, viande froide, œufs dur ... du grignotage.
Cette nuit, nous passerons les Iles Berlangas par l'ouest, j'avais en 2008 gardé un autre souvenir de ce passage beaucoup plus clair dans des eaux vertes émeraude oui d'accord très froide mais ce mélange de pierre rosée et cette eau donnait de superbe couleur avec bien entendu soleil.
Nous sommes pour la nuit sous génois une boule. Après plusieurs heures de vent fort, la mer s'est levée et est maintenant forte, quelques trains de vagues sont plus forts, le pilote "Raymond" barre à merveille et RIGA reste sur sa route sans départ au lof, il est vrai que nous ne sommes pas très toilés.
Je ne retrouve plus comme sur la traversée du Golfe les étoiles dans le ciel et la magnifique trainée étoilée verte que faisait RIGA dans le plancton. Aujourd'hui la nuit est sombre peu d'étoiles, peu de bateaux, même si nous sommes près du rail.
Vers 1 heure, au niveau des Iles Berlangas la mer se calme étrangement contrairement à ce que les fichiers météo nous annonçaient mais ça c'est tant mieux. Nous souhaitons hisser la grand-voile, on met le moteur pour se mettre bout au vent. On commence les manœuvres de voiles et le moteur cale, impossible de redémarrer. Le moral des troupes commence à en prendre un coup ... la série des emmerdes continue. Loul regarde le moteur, il est très chaud, le niveau du liquide de refroidissement est sous le mini, et il lui semble qu'il y ait un problème de refroidissement, il y a des traces brunes sous le moteur. On refait le niveau, le moteur ne veut toujours pas démarrer. Nous n'insistons pas pour ne pas faire plus de mal que de bien. On termine les manœuvres des voile et reprenons nos quarts.
Au lever du jour, le vent est toujours calme 10 à 15 nœuds du Nord, le génois tangonné et GV en ciseaux, nous avançons vers Cascais, le premier port à bâbord et abandonnons l'idée de remonter le Tage à la voile sans moteur pour Lisbonne.
Le moussaillon prépare le petit déjeuner pour son capitaine ... et Paf le café ....et oui, les cafetières italiennes avec le café tout là haut et bien il est tout en bas sur le plancher !!! Heureusement Loul a sauvé son bol.

Nous préparons l'approche de la marina de CASCAIS sous voile ... oups encore une épreuve !!!

Le 1er juin 2014 • Arrivée Cascais
Cascais

 

Dimanche 31 mai 13:00 à 14:30

Plus nous arrivons sur Cascais, plus le vent se calme, c'est bien notre chance !!! sans moteur cela ne nous aide pas quand même. Après le Capo Roso, c'est mieux, le vent se lève, une régate se prépare dans la baie de CASCAIS et notre RIGA joue à sa grosse loche parmi tous les bateaux qui sortent un peu nerveux à l'idée de cette régate. La marina de Cascais contactée par VHF, veut bien nous prendre en charge, mais il faut que nous arrivions par nos propres moyens dans l'entrée de la marina. Mais à 100 mètres de la marina, plus de vent, vitesse zéro. Loul fait appel à un bateau moteur qui gentillement mais difficilement nous remorquera jusqu'à l'entrée du port. Les agents d'accueil de la Marina prennent le relais et nous collent au ponton Gasoil. Ouf nous voila arrivés. Nous faisons toutes les démarches administratives et nous voici cette fois ci remorqué jusqu'à une place.

Tout est bien qui finit bien ... L'accueil de la Marina est parfait ... petit cadeau qui tombe à pic car nous avons faim et surement une petite soif finalement !!!

 

 

 

Haut de page