Du 23 au 24 juin 2014 • La Sardaigne : Stintino
Capo Caccia

 

Lundi 23 juin : Capo Caccia vers Stintino

 

On lève l'ancre à 9:00 et nous quittons notre mouillage de la Cala del Bollo au pied de Capo Caccia sous un ciel couvert, avec des orages et même de la pluie. A la VHF, ça commence à parler français ... on se rapproche du pays !!!

Nous passons au pied du Capo Caccia ... impressionnant tas de cailloux. Nous refaisons en voilier un passage près de la grotte de Neptune, ce que nous avons vu à pied hier .... le paysage est complètement différent bien sur à terre que sur mer. Nous serons avec les bateaux de touristes jusque devant la grotte de Neptune et l'Ile Foradada.

Loul se met en pêche mais pas convaincu ... Après une période de moteur, on hisse les voiles , 30mn après on doit prendre un ris et rouler un peu le génois, le vent est passé à 22 noeuds, et on fonce, ça gite et il pleut.

Par contre à 13:00 devant la pointe Scognietti, le vent refuse et nous terminerons notre navigation au moteur.

Le Passage Di Fornelli entre la Sardaigne et Isola Asinara, est magique. Nous passons du bleu turquoise au bleu marine, difficile à décrire mais découvrez sur le film.

 

 

 

Stintinio

 

Lundi 23 juin : Stintinio

 

Nous arrivons au port de Stintino à 15:30 et après les formalités, nous partons à la découverte de la ville.

Le tour de cette ancienne petite ville de pêcheurs de thons est vite fait, elle se rénove et se reconvertit en village touristique tout en préservant la mémoire des pêcheurs, des photos et des panoramas racontant l'histoire de ces pêcheurs sont placées le long des quais.

On y trouve tout de même deux ports, des maisons colorées, des boutiques et un bristot avec wifi (ça mérite d'être souligné ....).

 

 

 

 

 

 

Stintino

 

Mardi 24 juin : Stintino vers Corse

 

8:45 Après une visite de Loul en haut de son mat, nous appareillons vers la Corse .... navigation avec vent et houle dans le nez, au moteur, c'est pénible. En sortant du golfe d'Asinara, ça ira beaucoup mieux, toujours pas de vent mais plus de houle. La traversée se fera au moteur.

La VHF commence à nous être de plus en plus familière, on capte le cross MED, la Provence et la Corse.

Nous croisons trois dauphins limite un peu "fainéants" tellement ils ont été discrets.

Nous entrons dans le port de Figari, la passe est étroite et bordée par ses étranges cailloux. Le port parait complet, la capitainerie est fermée et le mouillage sur la droite au fond du port ne nous inspire pas. Nous repartons donc à la recherche d'une crique pour se mettre à l'abri pour la nuit et c'est dans l'Anse de Chevanu juste au nord de Figari que nous nous arrêterons. La soirée a été super mais la fin de nuit a été très houleuse, c'est le moins que l'on puisse dire.

 

 

 

Haut de page