Du 25 juin au 25 juillet 2014 • La Corse
Bonifacio

 

Mercredi 25 juin : Bonifacio

 

Nous faisons ce matin notre entrée au port de Bonifacio après une navigation de deux heures depuis l'Anse Chevanu. Comme dirait Nadine ... euh ça "brassebouille" un peu mais il ne faut pas oublier que les Bouches de Bonifacio ne sont pas faciles pour la navigation.

Nous redécouvrons cette magnifique ville, nous l'avions déjà vue en moto. C'est toujours aussi magique de découvrir cette ville accrochée au bord de la falaise, que ce soit vue d'en haut ou de la mer.

Les quais sont bordés de magasins et de restaurants. Il reste encore un peu de rénovation de façades à faire mais la ville est très agréable.

Le port quant à lui est un mélange de bateaux : pêcheurs, ferry, yatchs de luxe, bateaux moteurs et voiliers. Il y a de la place, la saison n'est pas encore commencée, les gars du port s'occupent des gros.

Les voiliers et petits moteurs cohabitent et s'entraident volontiers sur les pontons pour les amarrages des bateaux. Il n'y a pas de catway en méditérannée et la prise de pendilles est parfois olé olé, il faut s'y faire.

Les bateaux sont tellement serrés que les entrées se font parfois au "chausse pied", chacun donne donc un coup de main afin d'aider aux arrivées ou aux départs afin de protéger les bateaux.

Nous passerons notre journée au nettoyage de RIGA, à refaire nos pleins pour préparer l'arrivée de Nathalie, la soeur de Nadine, qui arrive dimanche avec sa famille pour trois semaines de vacances.

 

 

Iles Lavezzi

 

Jeudi 26 juin : Iles Lavezzi

 

Notre RIGA est tout beau tout propre et nous pouvons attendre sereinement nos vacanciers. Nous appareillons pour aller découvrir les Iles Lavezzi qui font partie de la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio. Petite navigation de 7 miles sous un ciel couvert. Nous quittons Bonifacio et nous ne nous lassons pas de regarder les falaises et la ville accrochée tout au bord, tout ceci semble si fragile, cette pierre calcaire et cette ville là tout juste sur le bord.

Aux Iles Lavezzi, trouver le mouillage n'est pas évident, la baie que nous avons choisie est étroite, encombrée et on a un petit stress à naviguer entre tous ces cailloux, aussi magnifiques soient-ils !!!

Nous n'oublions tout de même pas qu'à cette endroit la frégate "La Sémillante" s'est échouée en 1855 perdant tout son équipage (773 personnes) oui c'était par grosse tempête et surement pas aussi bien balisé qu'à ce jour mais quand même.

Nous attendrons sereinement le départ des bateaux de touristes pour débarquer afin qu'il y ait moins de monde sur les îles ... pas sauvages mais presque les RIGA. Donc en attendant, nous ferons sécher notre linge et ferons la sieste ... dure après midi. Ca y est, ils sont partis ... à nous la découverte de ces beaux tas de cailloux. Que dire des cailloux, encore des cailloux mais un bel entassement, de belles formes qui laissent notre imaginaire fonctionner ... ici un ours, une tortue, un éléphant et pour les esprits plus malins que sais encore ?? Les fleurs, les oiseaux, les lézards sont ici chez eux, un immense terrain de jeu rien que pour eux et une plage rien que pour nous .... du bonheur. Nadine trouvera dans le sable, ce petit coquillage nommé "Oeil de Lucie". C'est en fait l'opercule qui referme un coquillage ressemblant à un gros bigorneau .

Nuit tranquille sur RIGA, le vent souffle, l'abri est bien protégé de la houle. Nous dormons sous surveillance informatique du mouillage car quand même les gros cailloux ... ils sont là tout près !!!

 

Rondinara

 

Vendredi 27 juin : Golfe de Rondinara

 

Nous quittons les Iles Lavezzi pour rejoindre le "continent Corse" et découvrir le Golfe de Rondinara sur la Côte Est de la Corse.

Navigation tranquille d'une heure sous génois seul pour arriver dans une anse aux eaux turquoises, un peu habitée par des voiliers ... vacances ou RTT du vendredi car il y a du monde sur la plage, mais qu'à cela ne tienne nous nous baignerons autour du bateau où nous découvrirons les Oblades (voir film).

L'après midi nous irons faire une marche sur la colline. Nous y découvrons un vieux blockhaus, celui çi a du servir de lieu de fêtes pour les jeunes. De cette plate-forme, on surplombe la baie et on a une vue magnifique.

Au retour, une baignade nous permettra de retrouver toujours les mêmes poissons : les oblades, pas sauvages, friands de pain et tournant avec plaisir autour des bateaux.

 

 

 

Gurgazu

 

Samedi 28 juin : Golfe de Sant Amanza et Gurgazu

Alors ce matin enfin ce midi 11:45 .... je ne sais pas si vous vous rendez compte de tout ce qu'il y a faire sur ce bateau le matin ... se lever, déjeuner, surveiller le mouillage, dans les eaux turquoise on voit l'ancre, donner à manger aux poissons ah et puis j'arrête là, je ne voudrais pas vous inquiéter sur notre rythme de vie.

Je voulais donc vous dire que nous appareillons vers le golfe de Sant Amanza, toujours au Sud-Est de la Corse sur la route du retour vers Bonifacio, en longeant les côtes et les falaises blanches et roses.

Notre après midi sera tranquille, nous avons tenté une promenade sur Gurgazu, assez vite nous avons compris qu'il n'y avait rien et nous sommes revenus au bateau.

Loul y fera un peu de couture sur la capote de rouf, les fils ont du mal a supporter le soleil et le sel. Nous espérons que la nuit sera calme car sur la plage il n'y a qu'un bar mais ce soir c'est mariage, et il y a de la musique !!

 

 

 

Port Bonif

 

Dimanche 29 et Lundi 30 juin : Bonifacio

Yesssss la nuit a été calme mais branlebas de combat ce matin : départ 7:03 pour mettre le cap sur Bonifacio ... oui oui c'est ce matin que nos Nantais de vacanciers arrivent.

Petite navigation mais musclée : GV deux ris, première accélération génois choqué euh 2e accélaration génois roulé !!! 14 miles en 2:25 arrivée au ponton comprise .... pas mal. A 10:00 nos vacanciers sont sur le quai si c'est pas bien calculé tout ça. Nous les laissons s'installer et ne bougerons pas ce jour, ni demain car ce soir c'est coup de vent, un BMS est en cours, donc amarinage tranquille au port.

Nous allons découvrir Bonificacio , ses quais et ses falaises. Trop beau on ne s'en lasse pas ... magnifique ces découpes dans la pierre . Cette ville nichée là tout près du bord nous offre un super belvédère. Le vieux Bonifcacio est bien entendu une succession de magasins pour touristes et de restaurants mais c'est très agréable de s'y ballader.

Coupe du monde oblige, dimanche soir c'est France Niger, nous nous installons dans un bar sur les quais pour voir le match ... heureux d'avoir gagné 2 à 0... pourvu que cela dure !!!

 

 

Rocapina

 

Mardi 1er juillet : Cala Di Roccapina et Campomoro

 

Première navigation pour nos vacanciers, nous partons vers Campomoro avec une halte pour déjeuner à Cala Di Roccapina. Tout le monde tient le coup, mais la navigation est calme sous GV et Génois force 2-3.

Maman .... nous avons fait la fête à ton bocal de pâté ... on s'est tous bien régalé !!! Nous avons trouvé un mouillage au pied du lion de Roccapina, vu de la mer il faut quand même avoir un peu d'imagination pour trouver le lion!! Nos vacanciers profiterons des eaux turquoises pour leur première baignade.

Nous repartons vers Campomoro, mais là après les trois heures de navigation de ce matin, Nathalie et les filles sont fatiguées, tout le monde dort. Il faut dire que c'est une grosse journée de mer, nous finirons au moteur tranquillement mais il est 21:00 quand nous arrivons.

Pendant ce temps, les garçons ont pêché un gros maquereau, qui terminera sa vie en rillettes pour l'apéro et qui régalera tout l'équipage ... juste un goût de trop peu.

 

Campomoro

 

Mercredi 2 juillet : Campomoro

 

Nous découvrons la magnifique baie de Campomoro et ferons une longue marche autour de la tour. Vraiment très belle balade ... mais les filles diront un peu trop chaud !!! Nous découvrons une très belle baie avec de beaux cailloux dont un magnifique dauphin que Loul a apprivoisé !!! C'est un curieux mélange de pierres blanches et noires volcaniques qui forment cette belle crique.

Nous terminerons notre marche sur la plage. Christophe et ses filles, pour se rafraichir, rejoindrons RIGA à la nage ... belle épreuve de 400 mètres bravo les filles.

 

Très bons souvenirs de ce mouillage de Campomoro, 2 nuits calmes au mouillage.

 

 

 

 

Propriano

 

Jeudi 3 juillet : Propriano

 

Une heure de navigation au moteur nous permettra de rejoindre ce matin, la ville de Propriano.

Cette ville ne nous laissera pas un grand souvenir, nous y découvrirons tout de même une très belle église. Nous serons étonnés du mode de fonctionnement de la capitainerie avec des horaires pour les WC et les douches de 8:00 à 11:00 et de 16:30 à 20:30 pour 2 euros !!! vous avez intérêt de prévoir ... sinon en dehors de ces horaires, vous allez être embêtés !!! Ne serait il quand même pas plus simple de donner un passe pour les usagers du port ???? En Corse, beaucoup de marinas laissent à désirer côté sanitaires et douches.

Nous profiterons de la grande plage pour y faire une baignade ... un peu fraîche au goût de Nadine, mais elle s'est baignée quand même.

 

 

 

 

Portigliolo

 

Vendredi 4 juillet : Portigliolo

 

11:45 départ vers Portigliolo ... Tout le monde est à la maoeuvre et toutes les voiles sont dehors, sous un ciel gris et nuageux.

Nous avons les montagnes en photos de David Hamilton mais c'est très beau quand même.

Nous arrivons dans la charmante baie de Portigliolo, nous nous empressons de descendre pour savoir où nous allons pouvoir regarder ce soir le match de foot de la coupe du monde France Allemagne.

Nous avons de la chance, le plus beau bar restaurant avec une vue magnifique sur la baie est en train d'installer quelques chaises devant le grand écran. Nous serons au premier rang pour assister à la défaite de la France.

Tant pis, nous nous offrirons un apéro-pizza autour de ce tonneau avec une vue imprenable sur notre mouillage ... vraiment très bon moment.

 

 

 

Ajaccio

 

Samedi 5 juillet : Anse Ste Barbe et Ajaccio

 

Appareillage vers Ajaccio, avec une pause au bout d'une heure pour faire une baignade et déjeuner dans l'Anse Ste Barbe. L'eau est turquoise et nos vacanciers foncent sans hésitation enfin presque, pas si chaude finalement et comme toujours "... mais si vient quand on est dedans elle est bonne qu'ils disent .... !!!. Nous profitons tous de ce moment, les plus frileux seront vite remontés seul Christophe reste à barboter quand tout d'un coup un grand cri, plusieurs grands cris, Christophe revient à l'arrière de bateau en barbotant ... il se tient l'épaule et vu sa tête visiblement c'est douleureux ... "aie aie je me suis fait piquer".

Il s'est fait "attaquer" pas des filaments de méduses et effectivement l'épaule est bien marquée. Un petit remontant et hop c'est guéri enfin presque ... ça démange, c'est gonflé et rouge. Il jongle un peu.

Nous abandonnons l'idée d'une autre baignade et partons vers Ajaccio, une heure de navigation tranquille sous génois. Nous arrivons à Ajaccio mais pas de place dans les deux marinas, nous resterons au mouillage.

Nous sommes survolés par deux canadairs de la sécurité civile qui font leur plein d'eau dans la baie d'ajaccio, impressionnant.

Nous devons prendre l'annexe pour aller découvrir la ville, mais le port n'a pas de possibilité d'accueil des annexes des bateaux au mouillage. Notre annexe nous fait des accès de colère, le moteur s'emballe oupsss c'est pas bon signe !!! Nous finissons par trouver une petite place le long du quai en espérant ne pas trop déranger.

Nous partons à la découverte du vieux centre ville d'Ajaccio qui a gardé quelques beaux batiments et qui est fort agréable, nous y retrouvons toujours ces petites rues avec ses grandes maisons colorées, ses boutiques et ses restaurants.

Retour à notre annexe, nous l'avions laissée agacée et là elle est vraiment fachée ... Madame boude et ne veut pas démarrer .... alors ce sera à la rame. Nous avons pitié des garçons car le mouillage n'est pas tout près et les filles iront à pied au plus près de bateau et nous attendrons les garçons pour ne pas rejoindre le bateau à la nage quand même. Les filles arrivent au point de rendez-vous et nous voyons nos deux garçons et leur annexe arriver en remorque d'un charmant jeune homme avec une annexe et un gros moteur qui marchent. Au moment de larguer les garçons, il nous regardent toutes les 4 sur le trottoir et a pitié de nous .... enfin non des gros gras de nos garçons et il nous propose de nous ramener tous les six au bateau .... c'est un oui à l'unanimité et ouf nous voici sur RIGA avec notre annexe boudeuse.

Loul changera de bougie et c'est reparti pour un petit tour.

 

Ménasina

 

Dimanche 6 au Jeudi 10 juillet : Cargèse

 

Nous partons ce matin vers Cargèse, on longe la ville d'Ajaccio et on coupe entre les Iles des Sanguinaires et la côte... très bel endroit, couleur magnifique.

Nous ferons notre pause déjeuner et la baignade dans la Baie de Minaccia ... sans méduse !!! Nos petits et grands enfants en profiterons pour faire quelques plongeons. Le déjeuner, le bain et la sieste c'est fait, nous pouvons repartir pour deux heures de navigation à la voile vers Cargèse.

Nous ferons ce soir un mouillage dans la baie de Ménasina juste à l'est de Cargèse et demain nous entrerons au port de Cargèse nous mettre à l'abri car la météo nous annonce vent et houle pour quelques jours.

 

 

 

 

 

Cargese

 

Nous profiterons du port pour prendre un peu de repos, relatif car ça cogne même au port, les bateaux se tapent les uns contre les autres, il y a de la houle qui entre dans le port et les aussières souffrent.

Pour voir la ville de Cargèse, il faut monter et c'est raide !!! La petite ville est animée et agréable. Nous en profiterons pour faire de belles ballades dans la ville et dans les deux baies qui entourent Cargese. Nous visitons les deux églises qui se font face, l'une latine et l'autre grecque.

Nous ferons une grande virée vers la plage du Pero à l'Ouest de Cargèse. Nathalie et Nadine feront la "cueillette" de quelques "oeil de Lucie" sur la plage. Il n'y a plus d'engins motorisés à louer, scooter ou voiture, tout est réservé pour les jours à venir. Ce sera donc de la marche à pieds dans les hauteurs de Cargèse, très agréable aussi, et nous offrant un beau point de vue sur la baie de Ménasina.

Nous avons été bloqués 4 jours à Cargèse à cause d'une météo particulièrement mauvaise, mais n'avons pas perdu notre temps car la ville et les environs de Cargèse sont à découvrir, seul regret n'avoir pas pu louer de quoi aller visiter Piana.

On vous disait que le temps n'était pas top et bien le petit film de la baie de Cargèse vous montrera que l'on est bien à l'abri dans la port et ce n'est pas Nathalie qui me contredira. Nous partagerons une petite page nature avec la libellule de Lucie.

 

 

Girolata

 

Vendredi 11 juillet : Baie de Girolata

La météo se calme, les voiliers en profitent pour vider le port de Cagèse, le vent reste soutenu et la mer encore un peu trop formée pour NATHALIE, qui ne profitera pas longtemps du paysage jusqu'à la jolie baie de Girolata.

Nous avons longé la réserve de Scandola et ses magnifiques roches rouges.

Nous avons un petit doute sur la santé de "Raymond Barre" notre pilote. il perd la tête parfois !!!

Les mouillages de Girolata sont protégés surtout ceux du fond de la baie et nous décidons de rester ici ce soir.

Nous partons découvrir le tout petit village de Girolata accessible uniquement à pieds ou en bateaux, il n'y a pas de route. Ensuite une pause sur la plage avec les vaches, Nathalie avait besoin de reprendre quelques forces justement sur le plancher des vaches, pendant que les plus courageux iront ce baigner dans cette eau que Loul et Nad trouvent quand même encore un peu trop fraîche.

Ce soir, c'est soirée pâté Hénaff sur RIGA : toast bruccio Hénaff au four, Hénaff et pommes de terres sautés, euh non pas de dessert au Hénaff faut pas pousser quand même ce serait trop lourd !!! Merci Marie Thérèse et Gérard pour la boite d'un kilo de chez Hénaff, tout le monde s'est régalé, Merci encore.

 

Calvi

 

Samedi 12 et Dimanche 13 juillet : Calvi

 

Petite navigation vers Calvi, Nathalie profitera de la vue sur la réserve de Scandola en quittant Girolata, elle n'avait pas pu voir en arrivant, mais elle fera ensuite une énorme sieste ... tout ça pour ne pas vomir !!!

C'est confirmé notre pilote "Raymond" est malade ... on espère juste un petit rhume et pas une trop grosse maladie car sans lui la vie sur RIGA va être moins facile.

Nous arrivons sur Calvi sous un ciel très très gris et bien sur du vent. Christophe et les filles se battent pour la pointe de vitesse , 8,4 noeuds quand même.

Nous serons au mouillage sur bouée dans la baie protégée de Calvi, par contre les voyages en annexes resteront "mémorables" et surtout très "humides" pour ne pas dire très "trempées" .... Loul a pourtant, dit-il , fait ce qu'il a pu pour éviter de nous "détremper" ... nous les filles on doute un peu !!!

A Calvi, nous retrouvons un peu toujours la même architecture : maisons a étages très colorées, rues étroites avec magasins et restaurants à volonté. De la citadelle, nous avons un panorama magnifique sur la baie et sur la ville, dommage que le temps soit un peu couvert.

Par contre, nous nous souviendrons de la nuit de samedi à dimanche, très bruyante. Un des bars de plages organisait une soirée et avait mis les basses plein régime et trop pour les oreilles fragiles de Christophe et Loul. Notre promenade de dimanche sera donc tout le long de cette belle plage de Calvi pour trouver le coupable ... rentrés bredouilles, nous croisons les doigts pour que la prochaîne nuit soit plus calme, on restera une deuxième nuit au mouillage à Calvi, il y a toujours du vent.

 

St Florent

 

Lundi 14 juillet : St Florent

 

Ouf pas de musique cette nuit, les garçons sont calmes et reposés ce matin.

Nous partons tôt ce matin en espérant faire une pause sur la plage de Saleccia pour déjeuner. Nous quittons Calvi à 7:30 sous le soleil mais nous retrouvons très vite les nuages, on remet les pulls, les filles sont sous les couettes et nous abondonnons l'idée de la baignade de ce midi au profit d'une arrivée plus rapide à st Florent.

Après une navigation vent arrière force 3-4 rafales à 5, devant le désert des Agriates, la mer se creuse et le vent monte, on doit prendre 2 ris. On arrive à 12:30 au mouillage devant St Florent, un peu trop houleux pour Nathalie.

Nous prenons l'annexe pour débarquer et visiter St Florent et après renseignement pris à la capitainerie, nous pouvons avoir une place ce soir au port. Nathalie sans hésitation choisit le confort du port pour la nuit, Nous partons donc Loul, Christophe et Nadine, chercher Riga.

Nous prenons la place qui nous est réservée ... non sans mal, nous sommes sur la vase, bloquant sous notre quille les pendilles tribord et babord. Après plusieurs manoeuvres, nous finissons par libérer les pendilles et retrouver un peu d'eau sous la quille !!!

Alors St Florent, eh bien comme les autres villes corses : de grandes maisons étages colorées, pas toutes rénovées, les boutiques et les restaurants sur les quais, ah j'oubliai la citadelle. Charmante ville toutefois, avec des places animées.

Les garçons ont ausculté "Raymond" notre pilote. Verdict : une fracture du support d'un des deux charbons du moteur du vérin. Merci colle UHU !!

Nos mécanos ont donc joué les "docteurs" et "Raymond" est reparti. Euh maintenant le tout est de savoir combien de temps va tenir la colle. Nous allons donc prendre nos précautions et commander un moteur de rechange auprès du Ship de Bonifacio que nous récupérerons à notre prochain passage. Il faut croiser les doigts maintenant pour que la réparation tienne jusqu'à Bonifacio.

 

 

Pietracorbara

 

Mardi 15 juillet : Vers Bastia - Baie de Pietracorbara

 

Nous profitons d'un météo clémente pour attaquer le Cap Corse, même trop clémente mais c'est la première fois depuis plusieurs jours. Nous quittons St Florent à 8:30 au moteur car vent 0 à 2 . Tout le monde est sur le pont, on se met en pêche, on profite du moteur pour des activités de filles : recharger les portables, faire nos épilations etc .... et Christophe danse à la barre ... C'est la fête sur RIGA.

On s'arrêtera pour une baignade et déjeuner dans la baie de Punta Vecchia au Nord de la Corse. Les eaux sont toujours turquoises mais encore un peu fraîches mais rien n'empêche les plongeons de nos vacanciers. Les poissons sont toujours les mêmes autourdu bateau : les Oblades

14:30, cap sur Bastia, c'est l'heure de la sieste ... tout le monde dort le long de cette belle côte nord de la Corse.

17:00 Mouillage dans la baie de Pietracorbara, qui sera à l'unanimité, notre mouillage pour la nuit. Les baignades et plongeons seront les activités de la fin d'après midi. Nous avons tout de même pris l'annexe pour aller marcher sur la plage et se baigner le long des roches en espérant des eaux plus chaudes ... Nadine confirme que ce n'est pas beaucoup mieux !!!

Retour au bateau c'est l'heure de l'apéro et du diner .. et j'ai oublié de vous dire, mais nos soirées sont très agitées aussi car c'est "Tarot Africain" tous les soirs et les parties sont acharnées.

 

 

bastia

 

Mercredi 16 juillet : Bastia

Navigation d'un heure trente, toujours au moteur pour rejoindre Bastia.

Nous allons mouiller dans l'entrée du Port, un petit espace juste au pied de la citadelle. Loul restera sur RIGA pendant que nous irons visiter rapidement Bastia et refaire quelques courses !!!

Alors un aperçu de Bastia ... toujours ces grandes maisons à étages, des couleurs, de beaux batiments renovés et des belles églises, mais aussi encore des vieux quartiers qui auraient besoin d'un sérieux rafraichissement. Sur le vieux port et jusqu'à la place Napoléon devant les ferries, la ville est très animée.

 

Nous quitterons Bastia vers 18:30 pour rejoindre Porto Vecchio. Navigation de nuit ... une première pour Christophe et Nathalie, mais pas pour Lucie et Lisa qui avait déjà fait la pointe du Raz sur Riga de Nuit.

 

 

 

 

Nuit

 

Jeudi 17 juillet : Navigation de nuit vers Porto Vecchio

 

La vie continue même en navigation ... la soirée sera comme d'habitude rythmée par le repas pris dans la cockpit avec dégustation d'un rosé corse en apéro. Les lignes de pêche sont en place mais on ne peut pas dire que nous ferons une overdose d'oméga 3 car les résultats sont décevants ...nada !!

Ce sera une navigation au moteur vent force 1 à 2 avec un essai de Gennaker pendant 10' seulement.

A 21:30 Loul et Christophe prennent le premier quart : lever de lune à 23:00, quelques voiliers er cargos sur babord.

A 00:30 Nadine prend son quart, et Lisa vient me rejoindre, puis Nathalie, puis Lucie ... spontanément même pas besoin de les réveiller. Les 4 filles font leur quart. On verra deux casiers que l'on évitera bien sur, on a vu le phare de Porto Vecchio à 20 miles.

A 2:15, les filles abandonnent Nadine qui terminera son quart seule mais c'est une navigation calme donc pas de souci.

A 4:00, Loul prend le relais pour nous conduire dans la baie de Pinarellu, au mouillage pour le petit déjeuner et peut être pour dormir un peu avant d'arriver à porto Vecchio.

 

porto Vecchio

 

Jeudi 17 juillet : Golfe de Pinarellu, Baie de San Ciprianu, Porto Vecchio

 

Nous avons mouillé à 6:00 du matin dans le Golfe de Pinarellu pour se reposer un peu mais le mouillage est rouleur, pas facile de dormir sereinement.

Le lever de soleil sur la baie est magnifique, l'eau hypertransparente, on voit la chaine et l'ancre sur le fond, et les poissons ... pas besoin de se mouiller pour voir les oblades ce matin ... un peu de pain et ils sont tous là.

Nous allons déjeuner et filer dans la baie de San Ciprianu. Magnifique, l'eau est tellement turquoise qu'on est pratiquement obligé d'y aller et ce matin, même Nadine se lance, c'est dire que cela doit être bien. Je fais une petite précision pour ceux qui ne me connaisse pas bien : j'ai horreur de l'eau, nage comme une clef à molette et en plus ça me fiche la trouille ... alors inutile de vous dire que quand je me lance c'est que les conditions sont presques idéales, sans toutefois oublier mon gilet pour la tranquilité de ceux qui sont autour de moi !!!

Nous profitons de cette baie qui est très utilisée par les jet ski, les bateaux moteur qui trainent de grosses bouées, le ski nautique, autant dire que c'est quand même un peu bruyant, et tout ça au milieu dus bateaux au mouillage !!!

Nous déjeunons et partons vers Porto Vecchio. Nous entrons dans la grande baie de Porto Vecchio, toujours avec beaucoup de bateaux moteur. Il y a quelques belles villas sur les collines autour de la baie.

On trouve un mouillage, et les filles se font belles pour descendre à Porto Vecchio, si toutefois, nous rencontrons une "Vedette" !!!

Difficile de prendre en photo les villes de Corse, les rues sont étroites, il n'y a pas de recul et celà ne rend pas sur nos photos. Ici nous sommes plus sur des maisons en pierre, rénovées surtout pour y faire des boutiques, des bars ou des restaurants. C'est assez petit et concentré autour d'une très belle église.

Notre retour au bateau sera encore épique ... notre annexe oui celle qui avait déjà été d'humeur boudeuse à Ajaccio, a carrément fait grève ce soir ... Heureusement que l'entraide bretonne existe, un gentil couple dont la jeune femme est originaire de Bourg Blanc près de Brest même, nous a pris en remorque et nous a ramené sur RIGA. Ils ont eu pitié de nous en nous voyant ramer comme des fous devant l'étrave du ferry de la SNCM qui avait mis ses moteurs pour son départ. Nous étions bien petits devant ce gros bulbe !!!!

 

Lavezzi

 

Vendredi 18 juillet : Baie de Rondinara et Les Iles lavezzi

 

Ce matin cap sur la baie de Rondinara en longeant les côtes. Nous passerons tout près de la Plage de Palombaggia, une des plus belles de Corse paraît il. Nous serons encore survolés par deux canadairs.

Avant le déjeuner et après d'ailleurs aussi, c'est baignade dans les eaux transparentes et turquoises de la Baie de Rondinara, entouré par des bancs de poissons, toujours des Oblades.

16:00, Nathalie a fait sa sieste, elle est en forme et c'est elle qui nous emmènera cet après midi vers les Lavezzi par vent force 3-4 avec rafales sous Gv 1 ris et génois ... ça gite un peu mais c'est la fin des vacances, la voici enfin rodée.

Nous arrivons sur les Lavezzi vers 18:00, et il fait beau ... c'est un peu plus encombré que fin juin, des voiliers et des bateaux moteurs car les bateaux de touristes sont déjà repartis. Heureusement que nous étions déjà venus avec RIGA car dans si peu d'eau, entre tous ces cailloux et ces bateaux .... il y a de quoi nous faire faire demi-tour. On s'installe sur une des bouées des bateaux navettes mais qui ne reviennent que demain à partir de 9:30. Nous leur laisserons. Heu Monsieur, il ne faut pas rester sur cette bouée, c'est sous ma responsabilité, il faut partir !!! oups là là, excès de zèle des gardes de la Réserve des Bouches de Bonifacio. dira Nadine mauvaise langue qu'elle est .... on n'est pas mieux sur cette bouée que nous libèrerons avant l'arrivée des bateaux demain matin au lieu de mettre notre ancre dans ce lieu magnifique !!! Parfois, il ne faut pas chercher à comprendre, nous avons donc mis notre ancre ... mais vraiment nous étions tous tellement serrés que l'on se frottait d'un peu trop près. (... il est débauché le "garde" ...) alors nous reprenons la bouée..... là voilà c'est mieux. La nuit sera plus tranquille.

Nous irons avec Nathalie, Christophe et les filles faire un tour dans l'ile, Loul restera sur RIGA.

 

 

Paragnanu

 

Samedi 19 juillet : Cala di Paragnanu et Bonifacio

 

Nuit difficile pour nos vacanciers qui se sont fait dévorer par les moustiques ... moi j'aime bien quand ils sont là car ils ne viennent pas autour de moi !!!

On appareille un peu en catastrophe, le bateau d'à côté vient frottrer notre arrière tribord, le vent a tourné, il faut mettre les défenses en place.

9:00 c'est Lisa à la manoeuvre ce matin, vent force 3-4 sous génois seul, cap sur la baie de Paragnanu juste à l'ouest de Bonifacio pour un dernier bain avant le départ demain de nos vacanciers.

 

11:00 Dernier bain mais bain un peu trop frais à leur goût tant pis faut en profiter et voilà nos vacanciers à l'eau et Lucie de me dire" ... tu as raison de ne pas venir Tata beaucoup trop froid pour toi ..." .

C'est froid mais ils y retourneront quand même après déjeuner ... ils sont fous !!!

Nous rentrons sur Bonifacio vers 15:00 car comme toutes les bonnes choses ont une fin, il faut refaire les valises et refaire un peu de shopping dans Bonifacio avant de partir.

Ce soir c'est fête sur RIGA ... apéro avec charcuterie Corse et vin Corse .... un steak et des petites patates sautées et en dessert .... on va sortir manger des grosses euh non des énormes glaces.

Espérons que la nuit sera bonne car avec tout ce que nous avons mangé ... nos estomacs crient "au secours" "stop"

 

Vecchio

 

Dimanche 20 au mardi 22 juillet : Porto Vecchio

 

Nos vacanciers sont près, non pas de retard, voir même beaucoup d'avance, je crois qu'il y a un peu de stress ... hein ma Lucie ... mais non tu ne vas pas rater ni la navette, ni l'avion. Voilà la navette arrive, les embrassades, les pleurs oui parce que chez nous Nathalie et Nadine, c'est comme ça on ne peut pas se quitter après avoir passé trois supers belles semaines sans pleurer .... c'est comme ça !!!

Bon les voilà partis, RIGA est un peu triste. Mais RIGA se refait une grande toilette, Nadine et Loul reprennent leurs aises et repositionnent leurs affaires dans les cabines libérées. La lessive et les courses sont faites, le ménage est terminé, il est 15:00 départ pour la côte Est de la Corse, il y a encore des coups de vents de prévus et nous voulons quitter les Bouches avant.

Jusqu'à 19:20, vent 4-5 rafales à 6, sous GV deux Ris et génois trois boules, le bateau très au près ... on tire un grand bord autour des Lavezzi pour rien car finalement le vent ne vire pas à l'ouest comme nous l'attendions et tombe à force 1 voir 0, donc moteur jusqu'à Portio Vecchio que nous savions bien protégé de tous les vents.

A 22:00 pas mécontents d'être au mouillage et d'y être à peu près tranquille.

 

Lundi 21, nous nous réveillons sous un ciel gris mais il y a un peu de vent pour faire sécher le linge donc pas de souci. Loul essaye de trouver un mécano pour réparer le moteur de l'annexe. Il y en a un à Porto Vecchio, nous le contactons et il nous donne rendez vous pour mardi matin à la station essence du Port de Porto Vecchio. Loul va se lancer dans le graissage et l'entretien des winchs car un d'entre eux commençait à débloquer.

L'après midi, le ciel se couvre, la pluie s'invite et le mer se forme dans la baie et bien tant pis ce sera sieste !!! non je rigole comme dirait Lucie ... Loul bricole et Nadine remet à jour le site ... oui je sais pas très rapidement à votre goût mais je m'y mets quand même.

 

Mardi 22, nous allons donc comme prévu au rendez vous pour déposer le moteur de l'annexe et ensuite ramènerons RIGA sur un mouillage plus près du port car sans annexe à la rame pas toujours facile. L'après midi nous descendrons en ville refaire quelques courses pour nous et pour RIGA et poster le dossier Retraite de Loul ... oui oui c'est très important.

 

Pinarellu

 

Mercredi 23 au Jeudi 24 juillet : Golfe de Pinarellu

 

Ce matin nous récupérons le moteur de l'annexe, je vais faire ma mauvaise langue encore " ... alors votre moteur effectivement il ne fonctionne pas mais on le l'a pas réparé, car s'il faut des pièces il y en a un bien pour une semaine ou deux ... voilà cela vous fera 70 euros !!! ... " ça met un chouilla en colère ... on recherche donc un autre mécano, et on en trouve un dans la baie de Pinarellu ... allez go nous voici partis vers la baie de Pinarellu.

En début d'après midi, nous déposons donc le moteur au mécano en croisant les doigts pour que cette fois, il ouvre un peu pour voir ce qu'il s'y passe. Nous faisons un tour dans le seule rue qui borde la plage. C'est très migon, la rue est décorée tout du long de grands pots de laurier blanc et composée essentiellement d'hôtels, de restaurants et de bars avec des terrases magnifiques donnant sur la baie.

 

Jeudi matin c'est bricolage, Loul réinstalle une pompe de cale qui nous a laché à Bonifacio. Christophe a bricolé une pièce pour l'hydrogène que loul a remis en place et yes ça marche. L'après midi sera une marche le long de la plage. On trouvait qu'il y avait beacoup de monde vu du bateau, oui il y a du monde mais c'est aussi que la plage n'est pas très profonde et qu'ils sont un peu les uns sur les autres. Nous récupérons le moteur de l'annexe, cette fois çi réparé et il fonctionne. On va s'en sortir de toutes ces petites pannes !!!

Demain on refait cap vers la Sardaigne ... vous nous suivez toujours alors c'est parti !!!

 

Mais avant de partir un dernier petit bonus .... Pour le mariage d'Amélie (Passionnée de Salsa) et de Julien le 16 aôut prochain, nous leur avons préparé une petite surprise. Que les puristes de la Salsa nous pardonnent, nous sommes de très mauvais danseurs mais on a beaucoup rit et ça c'est plus fort que tout. Toute la famille s'y est mis et voici le résultat sur la vidéo ci desous.

 

 

 

Haut de page