Du 25 au 27 juillet 2014 • La Sardaigne ... le retour
La Maddalena

 

Vendredi 25 juillet : La Maddalena

 

Appareillage vers l'archipel de La Maddalena en Sardaigne, départ 11:30 avec une mer belle, un vent entre 6 et 10 noeuds.

L'archipel ressemble à un imense tas de cailloux, pas très peuplé et pas très vert non plus. Par contre, la Ville de La Maddalena est haute en couleurs. Notre arrivée au port sera un peu mouvementée entre le balai incessant des ferry et autres bateaux à moteur. Nous pensions être au calme au port ... et bien non un peu de houle rentre dans la marina et les sillages des bateaux sont un peu pénibles. Ca remue au ponton.

Nous devons pour pouvoir visiter les iles "protégées" du parc de la Maddalena, obtenir une autorisation de la maison du parc, mais nous arrivons trop tard, c'est fermé . Ce sera donc notre promenade de demain.

Nous descendons faire un tour en ville et nous retrouvons toutes ces maisons colorées mais les antennes et paraboles gachent un peu quand même les prises de vue. La ville est très animée, les rues piétonnes sont nombreuses, il y a beaucoup de monde, l'ambiance est très cool et c'est bien agréable.

Après la pause bière, cartes postales et wifi, nous retournons sur RIGA pour une nuit presque tranquille !!! bouhhh la houle

 

 

Cala Cotticio

 

Samedi 26 juillet et dimanche 27 juillet : Caprera Cala Coticcio, Porto Palma et Porto Rossa

Comme nous vous le disions hier, une autorisation est nécessaire pour faire des mouillages dans les iles de l'Archipel. Nous voici donc parti à l'autre bout de la ville pour obtenir cette fameuse autorisation, mais nous avions perdu le suivi de notre agenda et c'est samedi aujourd'hui ... l'administration est fermée. Nous y croisons un agent fort sympathique qui partait justement faire des contrôles dans l'archipel et qui nous dit de retourner en centre ville, dans un magasin d'articles de pêche pour pouvoir obtenir ce visa, le magasin est accrédité mais il fallait le savoir !!!. Et c'est reparti toujours à pied. Quand on est en bateau, la marche à pied c'est notre sport favori !!! Magasin trouvé, visa en poche .... quelques courses, un peu de wifi et hop nous voici en route au moteur puis à la voile vers notre mouillage de ce midi : Calla Coticcio. Même constat qu'hier, des iles assez désertiques mais avec des mouillages sur des eaux turquoise.

Notre mouillage du midi sera quelque peu houleux, avec rafales de vent, le vent se lève et tourne. Nous ferons donc une sieste rapide après déjeuner dans ses belles eaux turquoise. Beaucoup de bateaux semi rigides ou vedettes viennent d'Italie et le mouillage se remplit rapidement. Avec le vent qui tourne, il faut sortir les parebattages pour se protéger. Mais c'est trop pour nous, on s'en va.

Cap sur le mouillage de Porto Palma sous vent force 4 à 6, génois trois boules au près ....une première pour Riga, du près sous génois seul, ça gite et ça fonce !!! Trouver une bouée libre demande un peu de patience, et on ne peut passer la nuit que sur bouée, l'ancre est interdite. Nous avons repéré un bateau italien en mouvement, nous nous approchons, il nous dit de patienter et effectivement il nous libère la place. Belle manoeuvre de prise de bouée sous ce vent, nous sommes contents de nous. Le vent durera toute la nuit entre 15 et 23 noeuds tout de même, la mer est peu agitée.

Nous continuons notre virée dans l'archipel, toujours avec ce vent qui gache un peu notre découverte de ces beaux mouillages un peu moins turquoise. Nous ne les avons vus quasiment que sur les cartes postales. On sent bien qu'il y a de jolis petits coins mais nous n'avions pas la météo pour en profiter.

Nous ferons notre dernier nuit au mouillage près de Porto Rossa. Tant pis pour le parc, on passera la nuit sur ancre. Dans la soirée, notre ancre chasse, il faut remonter le mouillage et refaire la manoeuvre. Nous dormirons donc sur une seule oreille, sous la surveillance informatique du mouillage.

 

 

paragnanu

 

Lundi 28 juillet au Mercredi 30 juillet : Bonifacio et Anse de Paragnanu

Départ pour un bref retour vers Bonifacio, pour récupérer des pièces en commande chez le Ship du port. Petite navigation de 4 heures au près en tirant un bord, 18 à 25 noeuds de vent, on commence donc avec GV 2 ris et Genois 3 boules pour finir au moteur devant Bonifacio.

Un capot central mal fermé, une grosse vague mal venue .... arrosera un peu l'intérieur, seulement le coté évier et gazinière .... c'est moindre mal mais ça mouille !!!

Nous passerons l'après midi à Bonifacio pour récupérer les pièces, refaire un peu de courses et le plein d'eau et nous irons passer la nuit au mouillage de Paragnanu juste dans l'anse à coté de Bonifacio (les prix ont grimpé en juillet et août en Corse).

Nous passerons finalement deux jours dans ce mouillage en attendant que la météo se calme. Il y a BMS sur BMS dans les bouches de Bonifacio. Nous sommes seuls au mouillage depuis le matin, quelques bateaux viennent faire un tour mais nous abandonnent à notre triste sort .... celui de se faire balotter pendant deux jours. Un Russe viendra à la nage nous saluer, il a vu RIGA et pensait que nous étions de par chez lui.

Nous profiterons de cette journée pour faire une très belle marche de l'anse de Paragnanu vers la ville de Bonifacio à travers le maquis. Une bière pour mouiller l'intérieur et une petite averse pour l'extérieur, le sac à dos avec les courses est bien lourd à la fin.

 


 

mer castelsardo

 

Jeudi 31 juillet : en mer vers Castelsardo (Sardaigne)

9:00, cette fois-ci, la météo est correcte, pas bonne mais tant pis. Nous quittons donc définitivement la Corse pour rejoindre la Sardaigne. Nous partons avec Genois et GV un ris et je ne sais pas pourquoi, mais Nad ne le sent pas !!! Ça tape, le vent monte on passe sous GV deux ris et Génois trois boules, mais ça tape toujours autant, c'est désagréable, la mer est hachée et le près est pénible. Cela se calme en début d'après midi. Un pécheur nous précède en semant ses lignes de casiers. pas grave, mais il faut être vigilant et on va faire des petits bords. Yesss vers 16:00 toutes voiles dehors nous voici en ligne droite vers Castelsardo.

En résumé : Navigation au près tout le temps, mer forte dans les bouches, houle, vent 20-25 noeuds dans le 230. Un petit mieux vers 14:00 avec toujours une mer agitées et un vent dans le 250.

Le comité d'accueil de Castelsardo est parfait : un zodiac et deux agents sur le ponton et tout au bout de notre ponton à droite, un supermarché. Que demander de mieux ... Les douches et les wc, eh bien au bout du ponton à gauche et la cerise sur le gateau, du wifi, puissant, réparé dans la soirée et disponible sur le bateau.

 

 

 

castelsardo bis

 

Vendredi 1er aout : Castelsardo

Belle découverte que la vieille ville de Castelsardo avec ses maisons colorées nichées sur le flanc de la colline près des ruines du chateau et à l'intérieur des remparts.

Nous partons pour une belle promenade mais j'ai bien dit que la ville était nichée sur la colline et le port lui bien entendu est tout en bas ... et bien je vous le dis, ça grimpe et nous partons toujours trop tôt ... fait trop chaud pour marcher !!!

La ville et les parcs sont bien entretenus. Devant les maisons, dans les toutes petites rues, chacun a son petit jardin avec des pots de fleurs et des plantes. Nous avons pensé à toi Marie Thérèse, il y a ta belle plante verte partout dans la ville. C'est à celui qui aura la plus belle.

Les femmes sont installées sur le pas de leur porte et vendent des petits paniers et autres fabrications en osier. Elles s'installent à deux ou trois devant leur étal et papotent tout en les fabricant plus au frais dans les petites ruelles .

Du haut de la ville, nous avons un super panorama sur la mer, la cote et le port. Les petites rues abritent bien sur, bars, restaurants et petits magasins, ce qui animent tout le haut de la ville. Il n'y a pas foule dans les rues. Excellent souvenir de cette charmante petite ville.

 

 

cala reale

 

Samedi 2 aout : Isola Assinara - cala reale

Ce matin RIGA est en lessive, nous avons profité de tout ce que le port propose et c'est le top il y a une laverie automatique. Et bien sur, Loul en profite pour bricoler : aujourd'hui on grimpe au mat pour simple vérification de la drisse de GV

Nous partons dans l'après midi, vers l'ile d'Assinara, pour une navigation au moteur avec vent ENE 4 à 6 noeuds et une mer belle. Une heure avant notre arrivée, le vent passe à l'ouest 14-15 noeuds et nous terminerons sous génois pour le dernier tronçon. Asinara est un parc naturel, ancienne prison de haute sécurité pour la mafia et autres prisonniers de marque, fermée depuis peu en 1998.

Départ sous ciel bleu, arrivée sous ciel gris, il pleut sur la sardaigne, sinon navigation peinard !! il est obligatoire de prendre une bouée, les places sont limitées.

Nous descendons prendre contact avec les agents du parc, il se fait tard ... on verra cela demain. Nous faisons notre première rencontre avec les ânes albinos qui ont élus domicile ici avec des anes gris aussi. Comme le ciel se couvre, on rentre au bateau sous quelques grains et il était temps de rentrer car un orage et un coup de vent se lèvent, mettant tous les bateaux du mouillage en émoi. En une 1/2 heure le vent fera presque un tour complet, la mer se creuse rapidement, ça secoue sur la bouée, les quelques bateaux au ponton appareillent, les chocs sont trop violents. Cela nous donne par contre de très belles couleurs sur le parc. Cela a duré à peine deux heures, intense mais tout c'est bien passé et Riga passera une nuit tranquille.

 

cala Olivia

 

Dimanche 3 aout : Cala Olivia

Nous avons notre comité d'accueil aussi à Assinara ... les ânes viennent faire les curieux autour de l'annexe et nous leur laissons RIGA en garde !!!

Nous sommes en règle avec les agents du parc, nous nous promenons à pied, de nombreux batiments sont laissés à l'abandon. il s'agissait pour la plupart d'hôpitaux ou maisons de repos pour des personnes en quarantaine et là c'est sur, pas de risques de propagation de la maladie sur des km à la ronde !!

En début d'après midi, nous partons en bus vers Cala Olivia à l'autre bout de l'ile pour visiter le village presque abandonné. Celui-ci étaient autrefois habités par les gardiens de prison. Aujourd'hui fermée, la prison est utilisée par les artistes locaux pour des expositions . Cela fait un petit froid dans le dos la visite de cette prison qui était il y a quelques années utilisée pour les "très grands méchants" de la mafia. Là comme pour les malades pas de risques d'aller très loin sauf à être très bon marcheur et nageur !!!

Belle végétation et beaux panoramas sur la mer. Notre bus nous ramène à Cala Réale, et après une petite pause rafraichissemen,t nous continuerons notre ballade dans des paysages toujours aussi arides avec les ânes pour seule compagnie.

 

Piana

 

Lundi 4 aout : Piana

Ce matin, c'est bricolage pour Loul : vérification de la caisse à eaux noires et informatique pour Nadine, puis déjeuner et même pas de sieste pour faire route vers un mouillage à Piana toujours en sardaigne. Et vous nous croyez en vacances !!!

Heureusement aujourd'hui tout est calme, nous sommes sur un lac transparent, Jamais aussi bien vu notre mouillage. La navigation sera très calme et courte et nous passons devant une autre prison toujours pour les "gros vilains méchants" dans le sud d'Asinara... il devait y en avoir beaucoup pour faire autant de prisons ??

Nous sommes seul dans notre mouillage, c'est un lac, la nuit va être bonne.

Au matin, nous quittons la Sardaigne, Nous avons beaucoup apprécié cette ile, même si nous restons sur notre faim pour l'archipel de la Maddalena. Une mauvaise météo ne nous a pas permis d'e l'apprécier à sa juste valeur.

Nous partons demain pour les Baléares.

 

 

Haut de page