Du 4 au 9 octobre 2014 • Traversée Gibraltar vers Canaries : La Graciosa
Vers Graciosa

 

 

Samedi 4 au Dimanche 5 octobre : Notre 1er jour

 

Notre position : 35° 10' 13 - 07° 25' 87"

Moyenne : 4,8 noeuds - vitesse max 7,6

Total miles : 118 miles

 

Météo et point du Capitaine : Départ prévu à 8:00, mais raté car on n'a pas entendu le réveil ce matin ... il était en silencieux !!! donc il sera 9:15 lorsque l'on essaye de mettre le moteur en route et histoire de mettre un peu de piment à notre récit et bien .... il cale !!! Pas possible que ce soit le gasoil, Loul a tout vérifié et effectivement c'était une prise d'air dans le tuyau qui empêchait l'aspiration du gasoil. Heureusement que Capitaine Loulou était là, encore sauvé. Il sera finalement 9:45 quand nous quitterons le port de La Alcadesia à la Linéa pour aller faire le plein de gasoil à Gibraltar où il faut avouer quand même, c'est nettement moins cher: 1,40 euros à La Linéa, 0,75 euros à Gibraltar. sur 200 litres ç'est intéressant.

Nous sommes dans la baie de Gibraltar quand Loul s'aperçoit qu'une fois encore la ligne d'arbre se déserre, donc on met nez le génois et Loul effectue un resserrage et hop c'est enfin parti. Nous sommes dans la marmite du goulet de sortie de Gibraltar, cele va durer jusque vers 17:00

Le vent se calmera la nuit, il faudra faire quelques heures de moteur. La mer est belle et passera peu agitée, le vent est travers et passera de 6 à 13 nds. On mettra le genaker en deuxième partie de matinée.

 

Dimanche 5 au lundi 6 octobre : Notre 2e jour

 

Notre position : 33° 33' 20 - 09° 36' 43"

Moyenne : 6,2 noeuds - vitesse max 8,2

Total miles : 140 miles

 

Météo et point du Capitaine : Une bonite s'invite au moment du déjeuner, une petite pour deux. A partir de midi, la mer forçit, on prend 2 ris, toujours vent de travers. Un voilier nous accompagnera toute la journée avant de nous dépasser en début de nuit. La lune sera avec nous toutes les nuits, c'est beaucoup mieux que des nuits noires. Le vent est très variable 20 avec des rafales au dessus de 25 nds, il va passer sur l'arrière. Il y a une dorsale sur le sud Maroc et une dépression sur la Mauritanie. On s'éloigne de la côte , sur Agadir il est prévue du 7 à 8, on va éviter. Le ragout du diner est pris dans les bols. Au lever du jour, on trouve un ciel breton, gris.

 

Total pêche : une petite bonite 32 cm

 

Lundi 6 au Mardi 7 octobre : Notre 3e jour

 

Notre position : 32° 02' 54 - 11° 24' 81"

Moyenne : 5,6 noeuds - vitesse max 7,9

Total miles : 135 miles

 

Météo et point du Capitaine : même temps que hier, mer forte, rafales, vent de l'arrière. L'amélioration est lente, les manoeuvres de voiles sont fréquentes, tangon, détangon.., ris, pas ris.....

 

Total pêche : pas de fil à l'eau, il y a de la viande au menu

 

Mardi 7 au mercredi 8 octobre : Notre 4e jour

 

Notre position : 30° 11' 84 - 12° 49' 45"

Moyenne : 5,5 noeuds - vitesse max 7,8

Total miles : 129 miles

 

Météo et point du Capitaine : ciel gris, quelques gouttes de pluie. La mer se calme en soirée, le vent aussi. On se dit que ça ne le fera pas, on est encore loin de La Graciosa et l'amélioration est plus rapide que prévue, on risque d'avoir une journée sans vent !!! Jamais contents ces marins. et à 4 heures du matin, moteur, on range les voiles pour le reste de la nuit. On moins on dort presque au calme. Le matin, pas plus de vent, on continue au moteur, de toute façon les prochains jours sont prévus aussi calmes.

 

Total pêche : une ligne arrachée et une dorade 50 cm

 

Mercredi 8 au jeudi 9 octobre : Notre 5e jour

 

Notre position : 00° 00' 000 - 00° 00' 000"

Moyenne : 0,0 noeuds - vitesse max 8

Total miles : 000 miles

 

Météo et point du Capitaine : Journée moteur, la mer est belle, une grande houle de Nord Ouest de 3 à 4 métres nous balance. Dans la journée, nous allons voir des tortues, des cétacées, des dauphins bien vivants ceux là. Un gros possion s'accrochera à la ligne mais arrachera tout, Loul remonte un bas de ligne en acier cette fois, une dorade de 50 cm testera cette nouvelle ligne.

La Graciosa et les autres îles de l'archipel sont en vue depuis 16h00. Toujours pas assez de vent pour ne faire que de la voile. Notre arrivée est prévue au milieu de la nuit, on prendra un mouillage dans une des baies au sud de la Graciosa. On passe devant laBaie Del Salado, la plus proche du port, elle est grande et déserte , l'autre Playa Francesa est petite et pleine de bateaux, bizarre !!! Nos documents (2007) nous donnent les deux comme mouillage possible. On choisit la grande déserte et on mouille vers 00:30. Une demi heure après un grand cata viendra mouiller près de nous.

La nuit sera excellente mais au matin, on se fait gentiment "virer" par les gardes du parc , maintenant on sait pourquoi la baie était déserte !!!!

Nous rejoignons donc tous les autres bateaux au mouillage de la Playa Francesa

 

Haut de page