Du 13 au 15 décembre 2014 • Brésil : Fernando de Noronha

 

 

Fernando bis

 

Fernando de Noronha :

Nous arrivons au Brésil à Fernando de Noronha après dix jours de mer depuis Mindelo au Cap Vert.

Les oiseaux nous font la fête en arrivant enfin ils sont plutôt à la pêche, c'est ingrat les oiseaux !!!

Nous voyons les iles apparaître tout doucement et elles nous paraissent bien désertiques, puis on voit le port et un petit village.

Nous restons au mouillage assez loin du port, on suit les instructions nautiques qui nous déconseillent d'avancer vers les mouillages des locaux et nous prenons l'annexe pour aller faire les papiers d'entrée au Brésil.

Les démarches vont nous prendre un peu de temps, l'agent du port qui nous accueille prend tout en main et fait venir à nous la police fédérale, la douane et la marine du Brésil. Pour faire passer le temps, un petit café nous sera offert. Fernando de Noronho est un parc naturel et il faut vraiment être motivé pour le visiter. C'est très cher pour y mettre le bateau au mouillage et c'est très cher aussi par personne débarquée par jour et il faudrait en plus payer un accès à la zone de la super-réserve. C'est une escale pas bon marché du tout mais une belle façon d'entrer au Brésil, dans une île calme, très agréable à visiter et où les formalités sont simples.

Le soir de notre arrivée, il y avait la fête au port et nous avons été mis dans le bain très vite avec l'ambiance sonore du Brésil. Un beau tee shirt de la fête de la marina m' a été offert, surement parce que je prenais part à la fête en faisant mes premiers pas de samba. Nous avons découvert aussi assez vite La Skol (bière du Brésil en 200 ml, 350 ml et surtout 600 ml), et la Capinrinha, nous la dégusterons avec plaisir dans un bar avec aussi de la musique mais plus calme qu'au port.

 

Le lendemain, nous partons en excursion pédestre pour la journée sur l'île et les dauphins nous précèderontont au port devant l'annexe, du jamais vu!!!. La plage est encore un peu déserte mais les pêcheurs rentrent avec de belles prises. Nous avons dit marche à pied sans prendre un bus, ... peut être un peu à contre coeur, quand nous voyons cette grande et longue cote qui nous mêne au centre ville. La ville : Vila Dos Remédios, est bien cachée dans une petite vallée dans les arbres. On montera vers les restes du Forte Dos Remédios, de là on a une une belle vue sur le port, le village et les plages.

Les plages sont superbes, l'eau est bleu turquoise mais un peu agitée quand même et ce n'est pas très facile de se baigner et encore moins d'aller voir les poissons.

Le midi nous dégusterons notre première feijoada dans un resto du port : haricots rouges ou noirs, ragout de viande de porc avec parfois des abats, de la saucisse et le tout accompagné de riz, de farofa (farine de manioc) et d'une salade de tomates. C'est le plat favori du dimanche au Brésil (et des autres jours aussi !!!). Une feijoada, de la skol, de la musique ... un peu forte, et bien il ne manque plus que la sieste et une petite baignade. Après la siste, on continue la viste de l'ile , on aurait pu louer un buggy, roi de la route sur l'ile. On finira par prendre les bus pour l'après midi , et la journée se terminera par le spectacle du coucher de soleil et un resto en "ville" le soir. La navy veut que l'on ait appareillé avant 07h demain matin sinon, il faut payer une autre journée au mouillage (90 euros quand même).

 

 

Haut de page