Du 10 au 12 février 2015 • Brésil : en mer de Vitoria à Rio de Janeiro

 

 

arrivee rio

 

En mer de Vitoria à Rio de Janeiro :

Nous quittons Vitoria le 10 février 2015, pour rejoindre la mythique ville de Rio de Janeiro, un vent de Nord Est entre 15 et 20 noeuds, sous GV et Génois. Un journée tranquille entre lessive, sieste, cuisine, travail du site, tri de photos, lecture etc ....
Vers minuit, à la hauteur du Cap de Sao Tomé, le vent est toujours NE mais tombe d'un coup, on remet donc le moteur. il y a des bateaux partout entre ceux au mouillage et ceux qui sont en approche autour des plateformes, les paquebots et les pêcheurs, pas de quoi s'ennuyer pendant les quarts.
A 5 heures du matin, on peut remettre les voiles : GV et génois tangonné, ça roule et il y a un peu moins de bateaux à part les bateaux de soutien des plateformes.
La deuxième journée se présente comme hier, vent d'Est un peu plus soutenu entre 15 et 20 noeuds. Il fait frais et on voit beaucoup d'orages sur Rio, ça sent la terre et le chaud. Il y a toujours autant de bateaux, la vigilance reste de mise. Pour certains, on peut difficilement les rater tellement ils sont illuminés. On passe le Cabo Frio sans problème et il reste la dernière ligne droite vers Rio. Dans la nuit, le vent baisse et nous remettons le moteur mais nous gardons le génois et l'orage est toujours sur Rio. Nous arriverons devant la baie de Rio au lever du jour et serons "guidés" par le Christ Rédempteur du Corcovado, point blanc que nous voyons de très loin et le pain de sucre qui nous accueille en arrivant dans la baie.
Nous ferons un premier mouillage dans l'Enseada de Botafogo au pied du pain de sucre. L'endroit est fort sympathique mais l'eau pas très claire. Nous prenons contact avec le Iate Club de Rio et un marinero vient nous chercher pour nous mettre à couple d'un bateau le temps de faire les papiers. Raté, ici il faut faire parti d'un club étranger pour être accepté et ce n'est pas notre cas.
Nous reprenons donc la route vers la marina Da Gloria en plein centre de Rio. Cela serait un bon plan pour pouvoir profiter de Rio et du Carnaval que d'avoir le bateau dans une marina en centre ville. Si au pied du pain de sucre l'eau n'était pas claire, ici au ponton, nous sommes carrément dans de l'eau noire et nauséabonde. Nous allons à la capitainerie et ... raté le prix de cette marina au moment du carnaval est hors de prix 180 euros la nuit !!!!!, et tout ça pour vivre dans cette odeur insupportable, nous ne réfléchissons pas très longtemps et décidons cette fois de traverser la baie et d'aller rejoindre le Club Naval Charitas sur Niteroi.

 

 

Haut de page