Du 16 au 21 mars 2015 • Brésil : en mer Guarapari vers Itaparica

 

 

mer itaparica

 

En mer de Guarapari à Itaparica :

Nous sommes le 16 mars 7:58, si ce n'est pas de la précision, ça lui ressemble !!! et nous appareillons vers Salvador. Loul a rangé l'ancre dans la baille à mouillage comme pour chaque longue navigation, cela évite de taper contre la delphinière et de faire un bruit "épouvantable" dans la cabine avant au près.... cela pourrait perturber les siestes du moussaillon !!

On quitte la baie de Guarapari, et les immeubles le long de la baie. Le ciel est magnifiquement bleu et dégagé, la mer est calme, le vent NE force 2 à 3 ... tout va bien. Nous sommes sous GV et génois. On va tirer un grand bord vers l'est pour s'écarter de la côte et des pêcheurs. Dans la matinée, le vent adonne vers le 30°.

On ne fait pas une moyenne extraordinaire mais on avance. On va retrouver sur l'AIS tous les bateaux en attente devant Vitoria (voir dernière photo dans album ci contre).

Vers 16:00 le vent passe force 4, nous prenons un ris. Nous avons Vitoria sur notre bâbord et ça gîte un max !!

Vers 20:00, arrêt total, nous changeons de bord toujours sous génois et GV avec un peu de moteur pour aider pendant quelques temps.

Pendant le quart de Loul, le vent adonne et mollit. La houle de 1 à 2 m casse la vitesse. On croisera trois pêcheurs à feu unique dans les fonds de 50 m près des fond de 1000 mètres. Nous avons une lueur sur bâbord avant : ville, bateaux au mouillage, plate forme ??? Nous avons un noeud de courant dans le nez, et il faut tirer des bords, le vent passe régulièrement du nord est au nord ouest.

 

Le 17 mars, J2, à 1:30, le vent est tombé et bien sur la vitesse aussi. Nadine est de quart et surveille le gros bateau qui passe sur tribord.

A 4:20, nous sommes sous GV et moteur et faisons un changement de route. Nous avons des bateaux au mouillage. Nous passons entre un champ d'exploitation pétrolière et une barge en remorque vers une plate forme. Nous sommes au moteur et au près très serré.

Dans la matinée, Loul bricole le pilote, Nadine bouquine. Nous avons fait une pêche mais pas du poisson juste un filet de pêche !!! Nous retentons notre chance et cette fois c'est un petit thon qui fera notre bonheur.

Dans l'après midi, le vent baisse et nous poussons un peu au moteur. Pour ce qui est de la pêche aujourd'hui"'hui est un jour "sans" après avoir cassé le bas de ligne c'est au tour du haut de ligne. Allez c'est bon pour aujourd'hui on ramasse.

On aura croisé pas mal de gros paquets de sargasses. Notre hydrogénérateur n'aime pas ça du tout, il se bloque.

 

Le 18 mars, J3, Le début de nuit se fera sous voile GV et génois, avec un vent d'Est force 3. La nuit est étoilée. Nous croisons deux pêcheurs et le ciel est couvert, quelques gros nuages mais pas de pluie.

Vers 9:15 pour le passage de l'archipel des Abrolhos, nous serons sous voiles et moteur, avec un vent de force 1 à 2.

Dans la matinée, Loul va refaire sa canne à pêche et ce sera parfait car nous remettons en pêche et sortons un poisson (dont on ne connaît pas le nom). La journée se passe tranquillement jusqu'à 17:20, où nous roulons le génois, .. c'est l'heure des manoeuvres, coup de ventqui refuse, pêcheurs en nombre, pluie, pas de visi mais à 18:00 tout revient dans l'ordre vent ESE force 4, on remet le génois. Loul va se reposer et Nadine prend la veille.

Vers 22:00, le vent baisse un peu. Des nuages perturbent le radar sur l'avant tribord et nous avons 6 bateaux en ligne sous voiles à bâbord, probablement des pêcheurs.

A 23:00, on reprend un grain qui devient vite une grosse pluie et le vent refuse. Cela ne dure pas vers 23:15 ça se calme. Nous avons toujours les bateau sur bâbord. Nous sommes maintenant à l'abri des pêcheurs. En 2 miles les fonds sont passés de 50 m à 1500 mètres.

 

Le 19 mars, J4, à 1:00, nous sommes sous voiles et moteur. Nous avons un vent variable en force et une vitesse fond entre 3,5 et 4,2 noeuds.

En fin de nuit nous sommes sous voiles GV et génois puis GV et Génaker. Nous avons deux bateaux sur bâbord et un peu d'orage.

A 6:30, Loul se lève, le vent tombe, toujours bateaux et nuages. Le capitaine dira : grain à gauche, grain à droite, et soleil au dessus !!

A 9:00, vent zéro, nous passons au moteur. La mer est calme mais nous avons quelques grains. La matinée se passera tranquillement.

L'après midi, toujours au moteur sans GV, la mer est toujours calme, le vent à zéro et quelques grains. Cela ne nous empêchera pas de faire la sieste.

A 16:30, nous éviterons de justesse un filet dérivant.

A 18:00, la nuit arrive, nous enchaînons les quarts. Nous sommes sous GV et génois, vent force 4.

 

Le 20 mars, J5, à 00:30, Quelques coups de vent mais aussi des coups de mou, voir même de gros mou !!! quelques gros nuages sur bâbord.

A 7:45, le soleil se lève, le vent est ESE force 3, nous sommes sous GV et Génaker ... tout va bien.

A 12:55, Gros gros grains; vent SE force 6 (29 noeuds), nous sommes sous GV 1 ris et génois et à 13:20, le coup de vent est terminé. le vent est passé SSE force 2 à 6,2 noeuds ... ridicule ... on pousse au moteur, tout est à refaire !!!

L'après midi, la mer est calme, encore un grain à 30 noeuds après déjeuner. Nous naviguons entre moteur, génaker et génois. Le vent est entre 8 et 12 noeuds. Nous avons pêché mais nous n'avons pas pu le remonter.

A partir de 17:30, vous sommes sous GV et génois avec un courant favorable de 1 à 1,5 noeuds ... c'est bon ça augmente la moyenne !

Nous attaquons la dernière nuit avant notre arrivée à Itaparica. Quelques coups de vent à 19-20 par courts instants.

A 23:30 nous sommes à 1,8 miles au sud de la Cardinale Est de l'entrée de la baie de Salvador, à 7,1 noeuds de vitesse fond ; on arrive dans les passes devant Barra, un quatier de Salavador.

A 2:00 nous sommes enfin mouillés à Itaparica, notre vitesse moyenne aura été de 5 noeuds sur 600 milles avec un max à 8,5. Le plus dur de la navigation vers le nord depuis Angra est fait, le courant dans le nez, des caps difficiles comme Sao Tomé et Cabo Frio, la grande baie devant Rio et sa météo particulière, c'est passé. Maintenant c'est une nuit tranquille bien méritée !!

 

Haut de page