Du 4 au 12 avril 2015 • Brésil : Jacaré et Joao Pessoa

 

 

jacaré

 

Jacaré :

Nous voici confortablement installés à la marina de Jacaré et super bien accueillis par toute l'équipe de la Marina. Nous retrouvons le bateau Macajou que nous avions rencontré à Mindelo mais cette fois ci sans son équipage rentré en France. Nous retrouvons beaucoup de bateaux français : Célébration, Folligou et tous les autres.

Nous passons d'excellentes soirées entre voileux bien sur et vous savez ce que ça fait des voileux en soirée et bien ça boit des bières et discute navigation : tu viens d'où, tu va où ? etc .... mais tout cela est bien sympathique et le vendredi soir en plus il y a concert ... ce soir c'était Laercio Camarga.

La ville de Jacaré a deux faces celle coté mer avec des grandes barres d'immeubles et celles coté rivière avec des petites maisons colorées et ses habitants, souvent des pêcheurs.

Côté rivère, il y a un petit quartier très touristique avec boutiques, bars et restaurants et un fameux spectacle. Un musicien vient tous les soirs sur une barque jouer le boléro de ravel au coucher de soleil devant les touristes confortablement installés dans les bars et restaurans bordant la rivière. Il y a aussi l'Avé Maria avec apparition de la vierge sortant de l'eau ... c'est un peu kitch ... .

Nous sommes près d'un petit village de pêcheurs que nous traversons pour quitter la marina et aller vers la gare. La population est très sympathique, on y trouve quelques commerces de proximité.

Côté ville bien sûr c'est plus impersonnel, mais la balade sur le remblai reste bien agréable et la mer attire plus que la rivière pour la baignade. Nous avons passé un excellent moment dans cette marina et nous la recommandons vivement à nos amis voileux.

 

cadebelo

 

Cabadelo :

Pour se rendre à Cadebelo de Jacaré, le plus facile est de prendre le train ... euh comment dire le train : typique, pas hyper confortable, bruyant mais bien pratique. La sécurité y est assuré par des équipes armées ... je ne sais pas si cela rassure mais s'ils sont présents c'est surement que c'est nécessaire.

La ville de Cabadelo ne nous a pas laissé un grand souvenir. Nous avons visité le fort qui est en rénovation, ses expositions et le marché.

Que vous dire d'autre et bien pas grand chose ... on va reprendre le train toujours aussi pittoresque vers Jacaré.

J'ai oublié de vous dire tout à l'heure avant d'arriver à la gare ... les rues de Jacaré, enfin plutôt les chemins, sont eux aussi pittoresques. Il s'y croise les piétons, les voitures et les chevaux. Tout ce petit monde fait bon ménage et soulevent des nuages de poussière rouge.

Nous retrouvons Jacaré et sa petite vie tranquille avant de retrouver nos amis voileux au bar de la Marina. Ouf c'est éprouvant ces journées !!!

 

pessoa

 

Joao Pessoa :

Nous allons reprendre le train et cette fois ci vous faire partager notre aventure par un film ... ne le manquez pas c'est un peu long mais cela vous fera visiter un peu le pays tel qu'il est.

Nous découvrirons par contre avec plaisir Joao Pessoa. On nous a conseillé d'y aller un samedi car il y a fête sur la place publique. Effectivement c'est comment dire : bal musette, bal populaire enfin c'est la fête ici ... On y danse, on y chante, on y boit des bières à l'ombre sous les arbres avec là aussi la surveillance marquée des forces de police en armes.

Nous avons aussi apprécié l'architecture des maisons colorées de la ville. Elles ne sont pas toujours toutes restaurées, mais celles qui le sont sont magnifiques. Il reste encore beaucoup de travail pour que tout soit restauré malheureusement. Il faudrait penser aussi à cacher tous ces fils électriques c'est terriblement moche !!

Nous avons pas mal marché et bien mérité nous aussi cette bière bien fraiche sous les arbres avec la musique locale. Pour le retour vers Jacaré, nous allons essayé le bus ... on a trouvé, non sans mal, l'arrêt de bus et finalement c'est en voiture que nous partirons. Ici tout le monde s'improvise taxi ... une voiture s'arrête avec le chauffeur et déjà trois personnes à l'intérieur. Nous le remercions de bien vouloir nous déposer à Jacaré mais nous trouvons la voiture déjà bien chargée ! Pas de souci la "grosse" dame qui était devant, va passer derrrière et prendre sur ses genoux sa grande fille qui a bien 16-17 ans. L'autre dame qui était déjà derrière met son sac sur ses genoux et voilà pour Nadine la place est faite à l'arrière, et pour Monsieur le capitaine la place devant à côté du chauffeur. L'idée c'est surement les filles avec les filles et les garçons avec les garçons. notre retour à jacaré va être épique ... trop content d'avoir des français dans sa voiture, le chauffeur interpelle ses amis , ça crie, ça klaxonne, ça rigole !! Il nous fait de grand discours en portugais, mais nous leur avons pourtant expliqué que nous ne comprenions pas et la jeune fille qui parle un peu anglais leur explique aussi mais qu'à cela ne tienne ... ils veulent partager un petit bout de leur vie avec nous. Nous voici arrivés à Jacaré, inutile de détacher les ceintures nous n'en n'avions pas mais descendons avec plaisir de ce taxi fou mais bien sympathique. Vraiment dommage qu'on n'ait pas filmé ce retour !!!

Joa Pessoa et Jacaré seront de jolies découvertes qui ne nous ferons pas regretter notre arrêt à la Marina de Jacaré.

 

Je le redis souvent mais attention il faut remonter vers la Guyane, ne perdons pas le fil tout de même !!!

 

 

Haut de page