Du 10 au 20 février 2016 • Les Iles Vierges Américaines : St Thomas

 

retour marigot

 

Faux départ de St Martin vers St Thomas :

 

Nous quittons notre mouillage de Grand Case le 11 février à 4:00 du matin, au moteur sans vent et quand celui-ci arrive c'est dans le dos. On déroulera donc le génois seul et avec parfois une aide moteur. Nous avons des grains et des gros nuages, qui génèrenent leur propre vent donc on n'arrête pas entre moteur et génois.

Nous arriverons à faire de petits quarts et déjeuner tranquillement et vers 10:30 patatras le pilote nous lâche. Nadine avait bien entendu un bruit par deux fois sur l'arrière qu'elle n'avait pas réussi à identifier. Loul va voir le pilote et constate que les fixations du vérin du pilote automatique se sont arrachées. Elles étaient fixées sur du polyester qui a cédé. Rien de grave, nous décidons de revenir sur St Martin pour effectuer la réparation.

Nous avons passés notre journée à chasser les grains mais là sur le retour, on n'y coupe pas ... tant pis on enfile le poncho et en route. Ce n'est pas une petite pluie qui arrêtent les marins quand même. Par contre, on est un peu brassé sur le retour, vent et houle de face, rien de bien agréable.

Nous avons tout de même eux la chance de croiser un magnifique banc de dauphins gris et tâchetés de blanc. De nombreux petits nous ont offerts de belles cabrioles. Nous vous offrons ce petit film, mais désolé pour un éventuel mal de mer à la lecture ... le tournage a été compliqué par une mer pas très sympa !!! Les dauphins ça se méritent.

Nous mouillons donc à Marigot vers 17:30. La nuit porte conseil et dès vendredi matin 12 février, Loul est sur le pied de guerre. Il file aux renseignements dans les chantiers et revient avec matériel et conseils pour effectuer la réparation.

Il faut donc décaper, poncer, remettre une plaque et refaire du polyester pour réinstaller le vérin à sa place, ce sera le travail de ce vendredi.

 

 

 

 

En mer vers St Thomas - Charlotte Amalie :

 

Loul a fait et refait le polyester, mais ouf cela y est tout est réparé, le pilote automatique fonctionne et nous allons pouvoir repartir vers les Iles Vierges Américaines.
C'est donc aujourd'hui 14 février, jour de la Saint Valentin, que nous reprenons notre route vers St Thomas. Il est 15:30, vent force 4 à 16,5 noeuds, moteur et GV deux ris et Bye bye St Martin. On refait des essais de pilote dans tous les sens et tout fonctionne bien donc nos quarts vont être plus faciles à tenir.

Le ciel est gris et de gros nuages se forment. Vers 16:30, nous sommes sous GV deux ris et génois, vent force 5 à 21 noeuds et cela claque. On passe vers 17:30 sous GV seule, c'est mieux, moins bruyant, mais on avance moins vite !

Après un dîner rapide, les nerfs lâchent, ras le bol de ce vent variable de 10 à 18 noeuds et dans une direction entre 90 et 130. On remet le moteur pour nous aider à garder un cap correct. On va avoir un passage un peu mou avant un gros grain. Le PC en profitera pour se "planter" ... mais le capitaine ne se laisse pas faire par les éléments et va tout redémarrer, c'est mieux pour suivre notre route.
À 1:00 du matin, c'est le bordel dans les quarts ... passez moi l'expression, mais il n'y a pas d'autres mots pour cette situation. Pendant le quart de Nadine, il y aura même un empannage sans gravité. Nous aurons une navigation pénible jusqu'à notre arrivée à Charlotte Amélie, avec en prime pour notre arrivée, un vent à 30 noeuds dans le chenal et de la pluie.

Nous arrivons à 12:30 dans la baie de Charlotte Amélie, pas mécontents d'en finir avec cette navigation.

 

 

 

St Thomas - Charlotte Amalie :

 

Nous voici à Charlotte Amalie, dans cette très belle baie où séjournent également de nombreux voiliers. Nous sommes ancrés juste à côté d'un célèbre voilier russe que nous ne connaissions pas le Fazisi, qui a participé à la Course la Volvo Océan Race en 1989-1990. Le jour de notre arrivée, il y avait également 5 paquebots, cela fait un peu de monde dans le centre ville ! Impressionant de les voir manoeuvrer dans un mouchoir de poche vue de notre voilier.

Nous débuterons la visite de la ville par un super magasin de tee-shirt Harley Davidson, y'en a pour tous les goûts. Nous découvrons des rues "grouillantes" de monde mais rien d'anormal avec la présence des paquebots. Les magasins sont situés dans de très beaux batiments en pierre et vraiment il est très agréable de s'y promener. Nous ne sommes pas des passionnés de shopping mais entrer dans ces beaux magasins de luxe était un régal pour les yeux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page